Lyon : handicapés sûrement, entrepreneurs avant tout !

Didier roche coupant le ruban de l’inauguration de l’Uptih Auvergne Rhône Alpes à Lyon

Ce n’est pas sans une certaine fierté que je me suis rendu à Lyon le 17 octobre 2017 pour inaugurer la première implantation régionale de l’Union professionnelle des travailleurs indépendants handicapés (UPTIH). Soutenue par la fondation Entreprendre pour son déploiement régional, qu’elle en soit ici vivement remerciée, notre association s’est installée dans les locaux du CEFRA (centre de formation).

Au plus proche des entrepreneurs

Ce partenariat n’a pu être possible que grâce au concours de Rebecca Chappe, à qui j’adresse toute ma gratitude, dirigeante de cette bien belle institution implantée à Lyon depuis plus de 40 ans. Son fils, Sébastien, porte lui aussi haut et fort les couleurs de notre association sur ce territoire très dynamique de l’agglomération lyonnaise. Avec l’appui de notre salariée Hanta Lagras, recrutée pour l’occasion, l’UPTIH se lance dans une nouvelle aventure : essaimer pour être toujours au plus proche des entrepreneurs handicapés.

Donner vie à un rêve

Le format workshop adopté par Rebecca a rendu cette matinée hyper dynamique, rythmée, avec une prise de parole régulière de la part de l’assemblée. Des entrepreneurs handicapés déjà installés sont venus témoigner ; d’autres, en phase de création ou de reprise d’entreprise, ont fait part de leurs attentes d’accompagnement, de leur besoin de partager, de ne plus être seul. Le regard flatteur qu’ils ont porté sur le travail que nous menions pour eux, depuis Paris, leur joie de nous voir nous implanter dans la ville de Lyon, me donnent des ailes pour voler vers d’autres contrées. Si la France a tout (atout ?) pour réussir, il nous appartient de donner parfois un petit coup de pouce pour que la magie puisse s’opérer. Un petit coup de pouce pour donner vie à un rêve, à des rêves, ceux de projets portés par des gens juste différents.

La foi en soi

Chère Rebecca, chère Hanta, cher Sébastien, nous venons de faire le plus facile, donner naissance à un projet, dans la joie et l’allégresse. Si faire un enfant est normalement plaisant, le faire vivre est parfois plus compliqué. C’est bien là le rôle de tout entrepreneur, handicapé ou non. Faire vivre son projet, le développer et surtout s’épanouir avec lui est un véritable défi, nécessitant un engagement de tous les instants mais surtout une véritable foi en soi, en sa capacité de faire. Gageons que Lyon brillera de mille feux, gageons qu’elle sera un modèle que nous saurons dupliquer. Alors qu’on se le dise, à Paris comme à Lyon, l’UPTIH ce sont des handicapés sûrement mais des entrepreneurs avant tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.