Interview inédite de Jacques CHIRAC par Julien PRUNET

Nous sommes en janvier 2002 quand mon ami d’enfance Julien PRUNET réalise cette interview exclusive du Président CHIRAC.
C’est à l’occasion des vœux pour la nouvelle année adressés aux associations que je me suis rendu à l’Elysée en compagnie de Julien. Nous étions accompagnés notamment d’Annie WILZUIS a qui nous devons cette rencontre présidentielle. Je m’occupais à l’époque du projet Eurovision France avec Hamou BOUAKKAZ mon vieux complice. Ce projet avait pour vocation de préparer les personnes handicapées visuelles à l’arrivée de l’Euro. Porté par l’association Paul GUINOT, ce projet, avec le concours d’Annie, nous a donc ouvert les portes de l’Élysée.
Les interviews étaient interdites ce jour-là, le président CHIRAC ne souhaitant pas s’adresser aux médias dans ce cadre.

Je rêvais de voir Julien interroger le Président.
J’avais souhaité que Julien vienne réaliser une interview que j’espérais diffuser sur la radio euro-FM, radio que nous venions de lancer avec Hamou, elle deviendra vivre FM sur la même fréquence 93.9 FM.

Après son discours aux associations le président CHIRAC se livre à un bain de foule comme il les aimait bien. Annie me prend par le bras et m’indique que le président arrive dans notre direction. On attrape Julien qui avait pris soin de dissimuler son matériel d’enregistrement. Nous nous mettons en route prêt au refus et là ! Monsieur CHIRAC nous salut. La question interdite est posée :
« Accepteriez-vous Mr le Président de répondre à quelques questions pour la radio Euro-Fm, radio pour accompagner les personnes aveugles et malvoyantes à l’arrivée de l’Euro ? »
Tout sourire, plein de chaleur et d’humanité le Président nous répond alors :
« Bien sûr avec grand plaisir ! »

Il faut vous dire que dans cette audace un problème de taille se posait, Julien était journaliste de Radio France, où il avait une chronique en direct sur France-Info dans la tranche du 7 – 9 : pardon du peu. Il venait de se livrer à une interview pour une petite radio locale sans en avoir l’autorisation. Qu’allions-nous faire de ce moment un rien hors du temps ? Julien décide d’appeler son directeur à France-Info qui très rapidement autorise la diffusion sur Euro-FM.

J’ai trop longtemps gardé ce document. Le décès de Monsieur CHIRAC m’a replongé dans mes archives et je me suis dit que les propos de l’époque étaient encore bien d’actualité.
Je vous partage ce moment d’amitiés entre deux copains de longue date, je connaissais Julien depuis ses 9 ans. Il n’est plus des nôtres et c’est avec émotion que je viens vous offrir ces quelques minutes de vie, véritable instant de bonheur que ce jour-là ! Voir mon pote interroger le Chef de l’Etat fut juste jubilatoire.